Retrouvez toute l'actualité supply chain en Bretagne

s’inscrire à la newsletter

Accueil > Actualités > Brexit : le port de Saint-Malo est prêt

Brexit : le port de Saint-Malo est prêt

Dans le cadre du Brexit, la Commission européenne a intégré le port de Saint-Malo à la liste des postes d’inspection frontaliers (PIF). En cas de « No Deal », les contrôles sanitaires et phytosanitaires seront mis en œuvre dès la sortie effective du Royaume-Uni.

Suite au Brexit, des formalités douanières et des inspections vétérinaires et phytosanitaires seront nécessaires sur le port de Saint-Malo. Désormais agréé PIF, le port pourra inspecter les produits de consommation humaine, les végétaux et les animaux.

PED, PEC et PIF

Si le port de Saint-Malo disposait déjà du statut de Point d’Entrée Désigné (PED) (contrôle d’importation des aliments pour animaux d’origine non animale) et Point d’Entrée Communautaire (PEC) (contrôle phytosanitaire d’importation des végétaux et des produits végétaux ) pour le bois uniquement, ce n’était pas le cas pour le Poste d’Inspection Frontalier (PIF).

Le port a désormais rejoint la liste des 11 ports de la façade Manche / Mer du Nord agréé « PIF » et donc aptes aux contrôles sanitaires et phytosanitaires. L’ensemble de ces contrôles est regroupé au sein du Service d’Inspection Vétérinaire et Phytosanitaire aux frontières (SIVEP).

Plan de circulation des abords du Terminal Ferry au PIF, Quai Ouest

Celui-ci vient d’être installé sur le terre-plein dit « Quai au sel », quai Ouest, entre le bassin Vauban et le bassin Bouvet, à quelques centaines de mètres du terminal ferry du Naye. Le SIVEP comprend une zone de stationnement pour les poids lourds, un abri avec à l’intérieur des chambres froides et neutres, les deux zones « produits de consommation humaine » et « autres produits », ainsi qu’une rampe de quai afin d’effectuer la liaison entre la hauteur des camions et le niveau « sol » de l’installation. A l’extrémité du quai Ouest, une zone « animaux » avec des boxes et des cages est également en cours d’aménagement.

Le PIF est sera placé sous le contrôle des services vétérinaires et/ou douaniers et surveillé dans le cadre des procédures de sûreté portuaire.

Le port de Saint-Malo est désormais prêt et opérationnel pour recevoir tout type de marchandises de pays tiers (hors Union Européenne).