Retrouvez toute l'actualité supply chain en Bretagne

s’inscrire à la newsletter

Accueil > Thématiques et projets collaboratifs > Logistique urbaine durable

Logistique urbaine durable

La logistique urbaine est l’art de gérer dans les meilleures conditions de qualité, de délais et de coûts, les flux de marchandises qui entrent, sortent et circulent dans un territoire urbain.

La logistique urbaine (LU), également appelée transport de marchandises en ville (TMV) ou parfois réduite à la logistique du dernier kilomètre, concerne donc toutes les flux de marchandises qui passent ou s’arrêtent dans une zone urbaine.

L’enjeu d’une logistique urbaine durable et responsable se situe entre :

  • D’une part la nécessité économique d’approvisionner le territoire et d’en évacuer les déchets pour satisfaire les ménages, les commerces et plus largement les entreprises, les chantiers… Bref, assurer le dynamisme économique du territoire urbain, souvent d’un centre-ville.
  • D’autre part la limitation des nuisances de toutes les natures : impact environnemental et émission de gaz à effets de serre, bruit et nuisances sonores, congestion, insécurité routière, etc

La logistique urbaine durable

La logistique urbaine durable doit tenir compte :

Des marchandises variées et des contraintes logistiques multiples

Sachets ou petits colis du e-commerce, produits frais, produits  caisses de bouteilles, encombrants mais aussi déchets des ménages et des entreprises, matériaux de chantiers, gravats, etc.

Plus largement, il est intéressant d’envisager des contraintes logistiques associées à la nature de la marchandise (ex : produit frais), à son contenant (cartons, palettes, caisses, fûts, vrac…), aux quantités ou à d’autres facteurs (ex : urgence de la livraison de médicaments).

Des acteurs aux intérêts parfois contradictoires

Un flux de marchandises relie un expéditeur au destinataire et implique souvent des intermédiaires prestataires. Il est donc important de comprendre les chaînes logistiques en aval qui se cachent derrière une marchandise qui se trouve en ville, par exemple pour expliquer qui pilote ce flux : est-ce l’expéditeur, le destinataire ou un tiers ?

Les collectivités (mairies, agglomérations, etc.) sont également des acteurs clés qui peuvent largement influencer la logistique urbaine par la règlementation mais aussi par l’aménagement du territoire. Elles sont les garantes de la qualité de vie, aussi bien de l’attractivité du territoire et du dynamisme commercial que de la qualité de l’air et de la faible congestion.

Enfin les particuliers, qui peuvent à la fois être des riverains (très attachés à la qualité de l’air et à la sécurité routière), des clients des commerces de proximité (tenant à la disponibilité et au choix des produits), des clients du e-commerce (voulant être livrés très rapidement et sur leur temps libre) et/ou des travailleurs (souhaitant des enlèvements et des livraisons performantes).

Des lieux de circulation ou d’accueil des marchandises pas toujours adaptés

Quand on parle de logistique urbaine durable, se pose également la question du lieu : où circulent et où stationnent les véhicules qui livrent ou enlèvent de la marchandise ? Dans quelles conditions de sécurité ?

Cette question du foncier logistique se décline à plusieurs échelles du territoire et selon différents degrés de complexité, allant de la boîte aux lettres (réception colis) jusqu’aux hôtels logistiques en passant par l’aire de livraison ou les espaces de livraison urbaine et autres « city hubs ». Ces lieux, plus ou moins dédiés à un acteur ou à un type de marchandises, répondent tous à des besoins différents et s’articulent entre eux pour faire circuler le flux de marchandises. Une partie de ces espaces « pivots » de la marchandise n’est pas sur le territoire urbain, même s’il font bien partie de la même chaîne d’approvisionnement.

Des temporalités qui se superposent

Les activités de logistiques urbaines, donc très variées, ont lieu à des moments, des jours, des heures différent·es. La fréquence de ces activités de livraison ou d’enlèvement est également variable (une pharmacie est livrée 3 fois par jour en moyenne, des gravats d’un chantier peuvent être évacués pendant 10h en continu).

La règlementation mise en place peut limiter à certaines heures l’accès des marchandises à un territoire défini. Mais l’explosion du e-commerce et plus largement celle des livraisons à domicile (en présence du destinataire, donc souvent en dehors des heures de bureau) vient interroger ces cadres horaires. La livraison de nuit semble également faire ses preuves dans plusieurs centres villes.

Dans des espaces contraints, comme ceux d’une zone urbaine, les conflits d’usages du territoire sont fréquents. La logistique urbaine durable doit donc réinventer la mixité des espaces dans le temps.

Des flux de marchandises parfois méconnus

La logistique urbaine souffre parfois d’une mauvaise image et de quelques idées préconçues :

  • La majorité des marchandises n’est pas livrée par des transporteurs professionnels (compte propre à 60%) ;
  • Les ¾ des livraisons sont effectuées par des véhicules de moins de 3.5T 
  • 25% des marchandises déplacées génèrent 75% des déplacements
  • Le stationnement illicite (ex : double file) atteint 80% dans certains cœurs de ville

La méconnaissance de ces flux est accentuée par leur multiplicité et leur diversité. Les schémas logistiques comme l’organisation des tournées dépendent de la réglementation, du contrat passé entre le prestataire et son client, de la nature de la marchandise, etc.

Le type de matériel varie aussi d’un flux à l’autre. Depuis quelques années, le paysage des outils de manutention et le parc de véhicules évolue très rapidement, porté notamment par les transitions numérique et énergétique : triporteurs et remorques adaptées, véhicules propres, véhicules électriques, véhicules autonomes ou drones de livraison…

Des enjeux colossaux 

Au cœur de la logistique urbaine, on retrouve des enjeux variés de qualité de vie, qualité de ville, de commerce et d’innovation, des enjeux politiques, d’emploi ou d’aménagement du territoire, la sécurité et évidemment, le vivre ensemble.

Bretagne Supply Chain accompagne les professionnels et les collectivités dans cette recherche de la logistique urbaine durable adaptée à leur territoire. En s’appuyant sur tous les aspects du développement durable et sur la force du collectif, BSC s’emploie à transformer la distribution urbaine durablement dans les grandes comme dans les petites zones urbaines.