Retrouvez toute l'actualité supply chain en Bretagne

s’inscrire à la newsletter

Accueil > Actualités > Rencontre avec Soizic, conductrice livreuse-repreneuse

Rencontre avec Soizic, conductrice livreuse-repreneuse

Quels seront les changements qui surviendront dans les activités, les métiers et les compétences (techniques et transverses) dans les secteurs de la logistique et des transports ? C’est à cette question qu’une récente étude du Département des Etudes Transport et Logistique de l’AFT tente de répondre, notamment au travers de « job fictions ».

Ces « job fictions » cherchent à se représenter des situations de travail pour quelques métiers « cibles » à horizon 2025. Ils envisagent les possibilités de changement dans les activités, les métiers, les compétences (techniques et transverses) à travers de personnages dont les métiers vont être fortement impactés par des mutations technologiques, organisationnelles, de modes de vie…

Ces fictions ont été élaborées au cours d’ateliers de travail animés par l’AFT et auxquels ont contribué des représentants de Bretagne Supply Chain, de Brest Business School, des Chambres d’Agriculture de Bretagne, de la FNTR Bretagne, de la Région Bretagne et de TLF.

Ils ont été l’occasion de s’interroger sur la place et le rôle à donner collectivement aux innovations technologiques (dont certaines sont déjà mâtures ou en passe de l’être). Le choix a été fait de se représenter, et de donner à voir délibérément, l’image d’un avenir où l’humain serait au cœur du système, la technologie libèrerait davantage les individus, leur permettant de donner plus de sens à leur travail et de se réaliser, et où les innovations organisationnelles et managériales seraient des facteurs de compétitivité pour les entreprises, d’engagement des collaborateurs et de bien-être au travail.

Soizic, conductrice livreuse-repreneuse

21 avril 2026, 6h – J’arrive à la plateforme qui concentre les flux des clients que je vais livrer aujourd’hui. D’autres livreurs et livreuses sont là, on prend ensemble un café dans la salle de détente, c’est l’occasion d’échanger des nouvelles et de discuter de l’actualité en attendant que nos véhicules soient chargés par des systèmes de convoyeurs et un processus de manutention automatisé. C’est rapide et en plus tous les colis sont rangés dans l’ordre de la tournée et de manière à utiliser au mieux l’espace utile du véhicule grâce aux logiciels d’optimisation !

2

Je travaille pour RESOBREIZH. Nos clients nous ont fait confiance pour leur livrer tout ce qu’ils sont amenés à commander et recevoir, nous sommes leur prestataire de réception/expédition unique. Bien sûr, ils peuvent rompre à tout moment leur contrat, comme ils le feraient avec leur fournisseur d’accès Internet par exemple, mais nos services sont entièrement tournés vers la satisfaction client, qui est essentielle chez nous, aussi nous avons très peu de résiliations et nous connaissons un fort développement dans toute la Bretagne.

Lorsque le client passe n’importe quelle commande sur Internet, au moment de choisir son mode de livraison, nous lui proposons différentes options. On peut le livrer chez lui bien sûr, mais aussi sur son lieu de travail ou à une autre adresse de son choix, dans des boîtes à colis qui sont présentes un peu partout – dans des lieux privés comme des espaces publics -, et désormais dans le coffre de sa voiture si c’est un client PREMIUM de RESOBREIZH. Le client pilote sa livraison le plus précisément possible : lieu, date, heure… pour que la livraison soit réussie. Au moment où il passe commande, s’il souhaite être livré en main propre ou être présent lors de la livraison et de l’installation du matériel ou des équipements, il choisit l’horaire qui lui convient parmi ceux proposés par le logiciel : des algorithmes très puissants recalculent en permanence les meilleures solutions possibles pour satisfaire le client tout en maximisant la profitabilité de RESOBREIZH.

Avant de prendre la route, je consulte la tournée que le logiciel de bord a réalisée. Je reconnais les noms de mes clients fidèles, je vais presque tous les jours chez certains d’entre eux. Je me laisse ensuite guider par le logiciel d’optimisation d’itinéraire qui a enregistré automatiquement tous les points de livraison lors du passage des colis entre les portiques RFID. Des algorithmes gèrent ainsi la préparation des livraisons et calculent automatiquement les itinéraires du véhicule en optimisant les tournées, et ce avec une actualisation en temps réel, pour intégrer les nouvelles commandes de prise de colis auprès de particuliers ou d’entreprises au cours de la journée.

3

RESOBREIZH a pu acquérir des véhicules utilitaires légers de nouvelle génération avec le soutien d’aides publiques en faveur de la transition énergétique. C’est vrai que la Région Bretagne a été pionnière dans l’aménagement de routes solaires : sur nombre d’axes routiers, des cellules photovoltaïques intégrées dans l’infrastructure permettent de récupérer de l’énergie pour recharger les véhicules électriques pendant qu’ils roulent – on parle de route avec induction – et même alimenter en électricité certains quartiers par beau temps. Nos véhicules sont en outre équipés de panneaux photovoltaïques sur leur toit et de batteries embarquées pour stocker l’énergie et gagner en autonomie, c’est important en zone rurale.

En zone urbaine, ce sont les triporteurs et les vélos à assistance électrique qui sont privilégiés pour les livraisons en journée.

Les livraisons à domicile se sont généralisées avec le vieillissement de la population mais aussi l’évolution des modes de vie. Les gens souhaitent passer le moins de temps possible à faire leurs courses et transporter leurs achats. Le temps est devenu un bien tellement rare et précieux. Quand ils ne travaillent pas, ils préfèrent passer davantage de temps dans des activités sociales qui ont du sens, avec leur famille et leurs amis, dans des activités qui sont épanouissantes ou ludiques. Nombre d’hyper et supermarchés ont été reconvertis en plateformes logistiques pour s’adapter à ces nouveaux usages et organiser les flux au plus près des besoins.

Nous livrons des marchandises, mais dispensons aussi d’autres services, convenus dans le forfait du client ou lors de la commande. Par exemple, nous installons les équipements électroménagers commandés ou montons les mobiliers qui arrivent en pièce détachés.

J’exerce le métier de conductrice livreuse repreneuse depuis presque un an. Auparavant, j’étais aidesoignante.

J’ai beaucoup aimé mon métier. J’aime prendre soin des autres, j’aime les contacts humains. Mais le milieu hospitalier avait fini par me peser, je vivais mal de ne pas avoir de temps pour m’occuper vraiment des patients comme je l’aurais souhaité, je ne me voyais pas continuer comme ça.

4

Comme je ne savais pas vers quel métier me réorienter, je me suis connectée un jour sur le site internet de mon compte personnel d’activité qui enregistre et traite les parcours professionnels et de formation de toute la population, et j’ai chaté avec un conseiller en évolution professionnelle. Il m’a posé des questions pour mieux identifier mes aspirations, des compétences qui n’apparaîtraient pas dans mon compte personnel d’activité, mes contraintes aussi. Par exemple, j’étais prête à travailler tôt le matin parce que Zack, mon compagnon, embauche à 9h, donc il peut s’occuper de nos deux fillettes le matin, mais je souhaitais être disponible pour elles quand elles rentrent de l’école. Grâce à son logiciel puissant de Big data qui est interconnecté avec les sites et réseaux sociaux de dépôt des offres d’emploi, il a pu me faire des propositions d’emploi ciblées. J’ai compris assez vite que les valeurs de RESOBREIZH me permettraient d’être plus authentique dans ma relation à autrui.

Au sein de RESOBREIZH, les livreuses et livreuses travaillent en équipe de 10 à 12 personnes sur leur territoire. Nous n’avons pas de contrat de travail classique, mais un statut d’indépendants collaborateurs.

Les décisions importantes pour notre équipe sont prises collectivement. On fixe un cap et des priorités, on analyse les problèmes, on évalue les performances individuelles. Ce sont les membres de l’équipe qui décident si elle doit se renforcer ou se scinder en deux lorsque le nombre de clients devient trop important.

Nous avons ainsi un nombre croissant d’équipes sur le réseau breton. RESOBREIZH a développé des moyens très efficaces pour accompagner l’autonomie des équipes : formation, coaching, outils de gestion et de planification.

A mon arrivée chez RESOBREIZH, j’ai suivi des formations techniques sur la prise en main du véhicule, qui se conduit avec un joystick, et des équipements embarqués, sur la traçabilité, la sécurisation et la confidentialité des données, la géographie et l’orientation dans l’espace, le service client… mais surtout j’ai suivi un module pour approfondir les méthodes collectives de résolution de problèmes, les ressorts de l’intelligence collective, les règles fondamentales (et pourtant habituellement négligées !) de la collaboration entre les personnes, les différents types d’écoute et de communication en face à face ou réunions… Ça m’a d’ailleurs apporté beaucoup dans ma vie personnelle, c’était réellement enrichissant.

Nous faisons vivre ces règles quotidiennement chez RESOBREIZH, c’est ce qui fait que notre entreprise marche si bien et que nous avons pris des parts de marché significatives sur le marché du dernier kilomètre en zone rurale.

5

En cas de difficultés, nous pouvons compter sur les autres membres du réseau dont nous n’hésitons pas à solliciter l’avis. Et nous réfléchissons en groupe de travail au développement de nouveaux services pour faciliter la vie de nos clients, mais aussi à notre politique tarifaire et plus généralement à tous les sujets de l’entreprise.

Sigrid est une des premières personnes que j’ai rencontrées chez RESOBREIZH. Elle a créée RESOBREIZH il y a 5 ans, en s’inspirant du mode de fonctionnement de l’entreprise Buurtzorg, bien connue dans le pays d’origine de Sigrid, puisqu’elle est devenue en moins de dix ans la première entreprise des Pays-Bas dans le secteur des soins à domicile aux personnes âgées et aux malades, avec 7.000 collaborateurs. C’est peut-être en raison de cette expérience que mon profil et mon parcours ont plu à Sigrid. Après ses études de commerce, comme elle cherchait encore sa voie et voulait voyager en Europe avant de se fixer, Sigrid a exercé différents métiers pour gagner sa vie, dont celui de conductrice livreuse. Le contexte de travail était alors bien différent, il fallait livrer le plus vite possible des colis à des particuliers qui n’étaient jamais là, il y avait du stress, beaucoup de perte de temps, de retours de colis, et les échanges étaient le plus souvent négatifs, avec des clients ou des usagers de la route mécontents. Sigrid se demandait comment on pouvait donner un sens à sa vie en travaillant ainsi. Après avoir rencontré à Rennes Erwann, qui allait devenir son mari, Sigrid a suivi des formations en développement personnel et s’est formée pour devenir coach en entreprise, puis elle a participé, comme d’autres, à l’émergence d’un nouveau modèle organisationnel centré sur l’humain et la satisfaction de ses besoins.

7

J’arrive devant la maison d’Amina. Le système intelligent de gestion de l’espace de chargement du véhicule me transfère automatiquement sa commande via un système de remise de colis intégré au véhicule.

Profitant de mon arrêt, deux drones, disposés sur le toit du véhicule, décollent pour acheminer d’autres colis aux alentours à des clients qui ont souhaité une réception dans leur boîte à lettres-colis. Ça m’évite de faire des kilomètres avec le van pour rencontrer des boîtes à colis !

Amina est une vieille dame encore très alerte, qui était professeure au lycée agricole et vit seule dans un hameau depuis son veuvage. Ses enfants, qui travaillent en région parisienne, lui ont offert pour ses 75 ans le forfait CONFORT et le renouvellent chaque année. Elle reçoit habituellement des livres, des journaux, des revues, mais aussi en cette saison des graines et des plants de fleurs et légumes pour son jardin. Nous aimons toutes deux les romans policiers, mais j’ai moins le temps qu’elle d’en lire, alors il arrive qu’elle me prête ceux qui lui ont particulièrement plu ! Aujourd’hui elle est tracassée par plusieurs petits problèmes de plomberie, une chasse d’eau à changer vraisemblablement, un joint de douche qui fuit. Je la mets en relation avec une SCOP de réparateurs de toute confiance dans son secteur, le rendez-vous est pris, je vois qu’Amina est soulagée quand je la quitte.

Pour les personnes âgées ou à mobilité réduite qui perçoivent de faibles revenus, le Département finance notre forfait CONFORT. Cela leur permet de se faire livrer quotidiennement des repas chauds, des produits de consommation courante, des médicaments… C’est l’assurance que quelqu’un vient les voir chaque jour chez elles et s’assure qu’elles vont bien, ainsi elles peuvent rester plus longtemps à leur domicile. Si nous nous rendons compte que quelque chose ne tourne pas rond, nous pouvons prendre les dispositions adéquates, prévenir la famille, le médecin, les services sociaux… nous avons été formés pour faire face à ce type de situation.

Le temps de ma visite chez Amina, un petit robot a organisé le stock dans le véhicule, ce qui me fait gagner du temps. Un des drones est déjà de retour avec une boîte contenant comme prévu un téléphone portable en fin de vie, des piles et ampoules usagées, que je vais déposer dans une borne de recyclage. Je n’ai pas besoin d’attendre le second drone, il atterrira sur le toit du van un peu plus loin, pendant que je rangerai les courses de la famille Le Roux dans leur réfrigérateur et leurs placards. Ils commandent fréquemment des plats cuisinés auprès d’une entreprise qui transforme des produits locaux et bio. Monsieur et Madame Le Roux sont deux quadras, parents de trois enfants, qui dirigent une start-up dans le secteur des biotechnologies. Ils ont breveté un procédé permettant d’extraire, à partir d’algues marines, des molécules aux propriétés anti-âge qui intéressent beaucoup l’industrie cosmétique, et ils travaillent sur de nouveaux développements très prometteurs semble-t-il. Pour ces clients, qui ne sont pas là en journée, et ont peu de temps, nous pouvons proposer des offres individualisées et personnalisées à leurs besoins et attentes, basées sur la relation de confiance que nous avons établie avec eux, notamment à travers notre forfait PREMIUM.

Avec RESOBREIZH, je me sens actrice de la performance de mon entreprise, je rencontre de belles personnes, j’apporte aux autres quelque chose de positif et je sens que je peux être enfin moi-même, en ligne avec ce qui compte vraiment pour moi.