Retrouvez toute l'actualité supply chain en Bretagne

s’inscrire à la newsletter

Accueil > Actualités > MIN d’Angers : vers une logistique urbaine mutualisée

MIN d’Angers : vers une logistique urbaine mutualisée

Un appel à manifestation d’intérêt a été lancé cet été sur la métropole angevine pour faire émerger une plateforme mutualisée de distribution urbaine alimentaire à partir du Marché d’Intérêt National.

Cet appel à manifestation d’intérêt, lancé par la Sominval, société d’exploitation du MIN d’Angers et Vivy, en partenariat avec Aldev (Agence de développement économique d’Angers Loire Développement), intervient dans un contexte de mutations du commerce et de ses flux logistiques et de la demande forte de la collectivité sur la qualité du fonctionnement urbain.

Depuis plusieurs années, les élus d’Angers Loire Métropole se sont interrogés sur les nouvelles formes de logistiques urbaines à mettre en œuvre pour parvenir à une « mobilité urbaine plus fluide, accessible, durable et au service de l’aménagement et du commerce ». Un des axes retenus a été la mise en place d’une plateforme de mutualisation des livraisons alimentaires urbaines à partir du MIN (Marché d’intérêt national), situé à proximité immédiate du centre-ville.

L’AMI doit permettre de sélectionner l’entreprise (ou le groupement) qui exploitera le centre de distribution urbaine alimentaire. Il n’est pas prévu dans un premier temps de créer un CDU physique : les entreprises du MIN souhaitent en effet que l’enlèvement des livraisons soit réalisé dans leur propre établissement.

Les entreprises ne seront pas dans l’obligation d’emmener leurs produits dans un lieu physique. C’est l’opérateur de transport choisi suite à cet AMI qui assurera une activité de picking avec ses propres véhicules en fonction des tournées prévues.

Jean-Pierre Bernheim, vice-président d’Angers Loire Métropole en charge du développement économique, président du MIN d’Angers et de l’agence Angers Loire Développement dans la Newsletter du Fret

Par ailleurs, la SOMINVAL sera pilote de l’outil informatique et propriétaire des données de cette plateforme de mutualisation. Objectif : garantir la confidentialité des données clients transmises par les entreprises expéditrices.

Nous garantissons que les données sur les portefeuilles clients resteront bien la propriété des entreprises et nous assurons la confidentialité du dispositif via le contrat souscrit avec l’opérateur. Lequel deviendra un sous-traitant du MIN. Les entreprises du MIN devront s’engager à 100 % dès lors que les livraisons concernent le secteur de la ville d’Angers et, éventuellement, la première couronne.

Jean-Pierre Bernheim dans la Newsletter du Fret

Enfin, la solution mise en place intégrera un volet de reverse logistique pour que les véhicules évitent des retours au MIN à vide.

Le dépôt des projets finalisés est attendu avant fin novembre pour une mise en service au premier trimestre 2020.